Berlin, la trilogie

2006 : premiers pas en dehors de France

Il y a 6 ans, je vivais ma première expérience à l’international en cette bonne ville de Berlin, alors en pleine effervescence pour la Coupe du Monde, Sportfreunde Stiller hantait l’Allemagne avec son hymne "54, '74, '90, 2006" (bon sur la partie "werden wir Weltmeister sein", l’avenir montrera qu’ils s'étaient un peu plantés, mais bref).

Professionnellement, rien de bien transcendant, âgé de tout juste 20 ans et toutes mes dents, je remplissais avec joie et bonheur les tâches administratives du bureau d'études de Rolls-Royce Deutschland (situé alors au sud de Berlin, à Dahlewitz) que je partageais avec des français, un italien et deux allemands. Bref, un contexte sympathique mais un boulot somme toute pas très intéressant et une vision du boulot d’ingénieur assez peu ragoûtante :)

2009 : le retour du Padawan

3 ans plus tard, après un séjour Erasmus bien sympathique en Rhénanie-Palatinat (a.k.a. Rheinland-Pfalz pour les intimes) dans la petite ville de Kaiserslautern (amis footeux: oui, oui, c’est le club où a joué Youri Djorkaeff en 1998), je décidais de ponctuer mes études INSAïennes en terres berlinoises dans la société Gameduell, éditrice de jeux en ligne.

Mon défi personnel consistait à progresser à la fois techniquement et linguistiquement (mon séjour Erasmus m’avait surtout fait progresser en Anglais et Espagnol, je dois dire :P). Principale contrainte : ne communiquer avec les membres de mon équipe qu’en allemand.

La tâche a donc été ardue : découvrir Maven, une archi SOA, Struts 1.x, Wicket et aussi des vieilles JSP de milliers de lignes truffées de logique tout en ne posant des questions qu’en allemand, c'était presque suicidaire. Et ce ne fut pas facile : ce fut tout aussi fatigant pour moi qu’exaspérant pour mes collègues, je suppose. Bref, ce ne fut pas glorieux d’autant plus que je ne fus pas très bien encadré (et dieu sait que je ne demandais que ça à l'époque). J’ai donc commencé à scripter des petits outils en PHP (il en existait d’autres) dans mon coin, histoire de me sentir utile et de me raccrocher à ce que je connaissais le mieux.

Quoiqu’il en soit, après un peu de réflexion avec mon amie de l'époque, je décidais de revenir à Paris, où j’eus ensuite l’infinie chance de rencontrer et travailler avec Éric Bottard, qui, pour reprendre une expression assez usitée dans ma mission actuelle, m’a sorti du ruisseau et m’a appris la vie (et il continue à le faire sporadiquement). Développeur PHP principalement chez mon ancien employeur, Éric a su attiser mon intérêt pour le langage Java, son écosystème et sa communauté.

2012 : la revanche du Wookie

Le temps d’un week-end, me re-voici donc dans ma ville préférée. J’en ai profité pour revoir certains anciens collègues de Gameduell et j’ai eu le droit à une visite de leurs nouveaux locaux. Assez impressionnant, je dois dire. On sent que l’entreprise veut impliquer les personnes qu’elle emploie, les bureaux sont vraiment bien dimensionnés, la déco super sympa etc…​ Bref, pas mal du tout :)

Après réflexion, je me suis rendu compte que certaines choses n’ont pas changé. Les personnes que j’ai revues ont un peu évolué (en 3 ans, c’est bien normal), mais pas tant que ça non plus. Il semble être sous le joug d’un Architecte Dictateur, n’ont pas vraiment le choix des technos qu’ils utilisent (c’est peut-être tristement commun pour vous, mais rien n’oblige mes anciens collègues à rester, surtout depuis le temps qu’ils travaillent au sein de l’entreprise).

De mon côté, je suis (et serai) toujours un newbie, mais je ne regrette vraiment pas ma décision, aussi difficile fut-elle 3 ans plus tôt. Je suis maintenant dans une super boîte, une super mission et j’ai la chance de pouvoir participer à une palanquée d'événements communautaires d’un rapport qualité/prix sans faille :)

Und dann?

Seul l’avenir nous le dira ;)

comments powered by Disqus